Gourmande et gourmette, je partage avec vous mes recettes de tous les jours, mes petits plats simples, rapides et sans trop de chichi.

En cuisine, j’essaie, j’innove, j'associe des saveurs originales. Je n’invente pas, mais je m'inspire de recettes que je décline et personnalise à ma façon.

Grâce à ce blog tout en couleurs et en images, j'espère vous donner l'envie de cuisiner !

jeudi 21 novembre 2013

La potée à ma façon


Winter is coming… Je vous propose aujourd'hui un bon plat d'hiver : La Potée
Pourquoi est-ce un bon plat pour l'hiver ?

Tout d'abord, ce plat complet permet de satisfaire une bonne partie des besoins en protéines, en vitamines, en sels minéraux et en fibres.

De plus, par leur faible teneur en énergie, les légumes d'accompagnement permettent un équilibre nutritionnel qui s'envisage à l'échelle du repas et même de la journée alimentaire.

Le chou, légume phare de la potée, est un des légumes les plus riches en vitamine C (plus qu'une orange !). Il est également riche en sels minéraux et autres oligo-éléments : souffre, calcium (plus que le lait), potassium, zinc, magnésium…etc. Il possède également des propriétés anti-oxydantes, qui en font aujourd'hui un légume sain et équilibré.

Enfin, les saucisses qui accompagnent cette potée présentent l'avantage de contenir des protéines de bonne valeur biologique, ces protéines constituant par excellence les nutriments bâtisseurs du corps.

Vous l'aurez compris : c'est un bon p'ti plat pour affronter les méfaits de l'hiver !
Allons faire notre marché : pour 4 personnes, il nous faut 6 carottes, 6 navets moyens, 1/2 chou blanc, 4 oignons, 6 pommes de terres, 1 bouquet garni, 4 saucisses de Toulouse, 4 tranches de lard fumé (pour les personnes qui ne mangent pas de viande de porc, prenez des saucisses de veau et des lardinettes de dinde fumée)

Passons maintenant à la préparation
Couper le demi chou en 4 parts, retirer le blanc au milieu et faite le blanchir (c’est-à-dire plonger le dans une casserole et recouvrir d’eau. Porter à ébullition et après 2 min à grosses bulles sortir, égoutter et passer sous l’eau froide pour arrêter la cuisson) – A noter que c'est quand même plus rapide de dire "blanchir"...

Éplucher les carottes, les navets, les pommes de terre et les oignons et les découper en quartiers.
Faite dorer les saucisses à la poêle, ce qui permettra aussi de les dégraisser.

Faire une pause et boire un petit café.

Dans une cocotte, faire revenir les carottes, les navets le chou et les oignons dans un peu d'huile d'olives, puis couvrir à moitié d'eau (vous pouvez aussi ajouter à l'eau un petit verre de vin blanc, ça n'en sera que meilleur, et ne pas oublier d'en boire un au passage !). Ajouter le bouquet garni et le poivre et le lard (ne pas saler) et laisser cuire doucement. Au bout de 30 min, ajouter, les saucisses par-dessus. 1 heure plus tard, ajouter les pommes de terre. Laisser mijoter pendant encore 30 min et remuant de temps en temps.


À déguster bien chaud, accompagné d'un vin rouge tel un Saint-Pourçain (région d'Auvergne), un ou un Morgon (Beaujolais) et vous voilà parés pour l'hiver !